Parution du numéro spécial de la revue Anthropologie et Santé “Soins différenciés en santé périnatale” (2022)

Dans ce numéro, sociologues et anthropologues de la santé examinent les processus de catégorisations sociales faisant émerger des « bonnes » et des « mauvaises » patientes. Support de ces soins différenciés, ces catégorisations ont des effets potentiellement discriminatoires, en particulier sur le plan du racisme et/ou du sexisme. Les contributrices questionnent plus largement les conditions de production de ces soins différenciés en analysant le fonctionnement institutionnel des établissements de soin, les inégalités d’accès aux soins, les politiques de santé périnatale à l’œuvre dans différents pays, ainsi que les violences systémiques qui peuvent traverser l’ensemble de ces domaines. Les contributions mettent en avant les spécificités régionales de la relation de soins, tout en interrogeant les structures étatiques et institutionnelles communes, productrices de différences. Elles analysent à la fois la production politique des soins différenciés en santé périnatale et les effets des organisations institutionnelles dans la distribution et la qualité des soins. Il s’agit in fine de mettre en lumière les incidences de ces soins différenciés sur la trajectoire de soins des femmes enceintes, au gré des arrangements et adaptations quotidiennes qui forment la relation de soin.

Parution du numéro spécial de la revue Anthropologie et Santé “Soins différenciés en santé périnatale” coordonné par M. El Kotni, A. Racioppi et P. Sauvegrain (2022) 

Table des matières:


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search