Contrat postdoctoral 1 an renouvelable : Les freins à la carrière des femmes en médecine (Nantes, date limite 31 mai)

Contrat post-doctoral en sociologie 

Contrat post-doctoral (H/F) – 12 mois – 100 % : à partir du 1er septembre2022 

Date limite de candidature : 31 mai 2022 

Sujet du post-doctorat : Les freins aux carrières académiques des étudiantes en médecine : le rôle del’institution dans la construction genrée des parcours et la division du travail médical 

Durée du contrat : 1 an renouvelable une fois 

Localisation de la recherche : Nantes, Centre Nantais de Sociologie (CENS, UMR 6025) 

Financement : ANR « Push and pull factors to the involvement of young female physicians in medical academic careers : global study and focus on gender issues »(2022-2025), programme dirigé par Aurore Deledalle, Maîtresse de conférences en psychologie à NantesUniversité (Laboratoire de Psychologie des Pays de la Loire, LPPL, EA 4638). 

Équipes impliquées dans le projet : Nantes Université : Laboratoire de Psychologie des Pays de la Loire(EA 4638), Institut du thorax (UMR Inserm 1087/CMRS 6291), Centre Nantais de Sociologie (UMR 6025) ;Sorbonne Université : Centre d’immunologie et de maladies infectueuses (UMR 1135). 

Ce contrat post-doctoral s’inscrit dans un programme de recherche pluri-disciplinaire regroupantpsychologues, médecins et sociologues, portant sur l’attractivité des carrières académiques chez les internesen médecine, et visant à expliquer la faible part des femmes faisant le choix puis accédant aux statuts hospitalo-universitaires. Le dispositif de recherche s’appuie principalement sur l’administration d’un questionnaire auprès d’une population de 44 000 internes et chef·fes de clinique en médecine et sur la réalisation d’entretiens approfondis avec des étudiantes en médecine (internes, cheffes de clinique). 

Un volet spécifique du projet (Work Package 3), sous la responsabilité scientifique de Sophie Orange,maîtresse de conférences en sociologie, concerne l’analyse sociologique du rôle de l’institution dans lesmécanismes de désignation des élu·es en vue d’une carrière académique (sélection des candidatures enmaster recherche, modalités d’attribution des « années recherches », désignation des chef·fes de clinique,recrutement des maîtres·ses de conférences et professeur·es praticien·nes hospitalier·es).

Le/la post-doctorant·e en sociologie participera au pilotage du dispositif empirique de ce work package, au recueil des données (observations de commissions, entretiens auprès des responsables de services et traitement des archives des commissions d’admission et de recrutement), à leur traitement et à leur analyse, en collaboration avec Mathilde Julla-Marcy et Sophie Orange, sociologues impliquées dans le projet. L’enjeu est de pouvoir étudier la façon dont des dispositifs successifs à différentes étapes de la carrière contribuent à une(s)élection progressive d’individus répondant aux exigences de l’engagement hospitalo-universitaire. Il s’agit de mettre en évidence les formes d’auto-censure et de censure rencontrées par les femmes dans leur cursus,en considérant le rôle de la socialisation, des prescriptions professorales, des procédures institutionnelles ou encore des configurations familiales dans leur production. Plus largement, ce sont aussi le rapport différenciéaux savoirs scientifiques et médicaux et la structuration genrée du champ de la santé (distinctionpraticien·nes/savant·es, etc.) qui feront l’objet d’investigations. Le/la post-doctorant·e sera également impliqué·e dans les échanges avec les psychologues et les médecins et participera à une exploitationsociologique du questionnaire administré auprès des internes et chef·fes de clinique. 

Profil recherché : 

  • Candidat·es titulaires d’un doctorat en sociologie. 
  • Maîtrise de la production et de l’analyse de données qualitatives et quantitatives. 

–        Autonomie. Capacité à travailler en équipe, aisance dans la prise de contact et la communication écriteet orale. 

–        Capacité à présenter le résultat de ses recherches en français (requis) et en anglais(recommandé). 

–        Être familiarisé·e à au moins l’un des domaines suivants : sociologie de la santé, sociologie du travail,sociologie des socialisations, sociologie de l’éducation, sociologie du genre. 

Conditions d’emploi : 

Le/la post-doctorant·e sera hébergé·e au Centre Nantais de Sociologie (UMR 6025), Nantes Université. Desdéplacements à Paris sont à prévoir pour le recueil de données. 

Salaire indicatif minimum : 2 271€ bruts mensuels. 

Candidature : 

Les dossiers de candidatures comprenant un CV détaillé, un article publié et une lettre de motivation sont à adresser conjointement à Mathilde Julla-Marcy et Sophie Orange (Mathilde.Julla-Marcy@univ- nantes.fr; sophie.orange@univ-nantes.fr ) avant le 31 mai 2022. 

À l’issue de la sélection des dossiers, une audition des candidat·es dont le dossier a été retenu sera organisée (juin 2022) pour une prise de poste en septembre 2022. 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search