Offre de contrat doctoral : Santé au travail (Toulouse, CRESCO)

Contrat doctoral (H/F) – 100 % – Du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2023


L’Université de Toulouse III et le laboratoire CRESCO proposent un contrat doctoral d’une durée de 3 ans, dans le cadre du projet « Soutenabilités physique et psychique du travail.
Vulnérabilisation, transitions et modes d’accompagnement », financé par le CE 26 « Innovation et Travail » de l’Agence Nationale de la Recherche ».


ÉLÉMENTS DE CONTEXTE
Intégré.e dans une équipe pluridisciplinaire (composée de sociologues, politistes, psychologues sociaux, juristes), le ou la doctorant.e fera porter son travail de thèse sur l’un des secteurs d’activité visés par le programme SPPT : le secteur sportif. De manière générale, l’enjeu et l’ambition de ce programme consistent à appréhender les manières dont les épisodes de réduction des ressources corporelles et/ou de perte d’autonomie liés à l’emploi (eg. accident du travail, ALD, etc.) peuvent, d’une part affecter le vécu au travail et la santé mentale perçue ; d’autre part, susciter des formes d’innovation en santé, dont de nouveaux modes de prévention et d’accompagnement (portés par les employeurs, les services publics et/ou leurs opérateurs).


Autrement dit, il s’agit de savoir quels sont les mécanismes qui viennent peser sur la redéfinition du rapport au travail face à un problème de santé, les affections morales liées à la réduction des ressources corporelles et, en définitive, la manière dont cela pèse sur le déroulement des parcours professionnels. Cette recherche entend aussi pouvoir questionner les processus d’innovation concernant l’adaptation des conditions de travail et la sécurisation des parcours pour les personnes en situation de vulnérabilité et contribuer à une réflexion de fond sur les mutations contemporaines du travail, de l’emploi et de la protection sociale.


PROGRAMME DE TRAVAIL
À travers le suivi longitudinal réalisé par entretiens de salariés du secteur sportif (animateurs, éducateurs, entraineurs, etc.) (à t0, t+ 6 mois, t+ 18 mois) ayant entamé une démarche de maintien en emploi et/ou de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) et issus de 4 régions (Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Haut-de-France et Grand-Est), il s’agira d’observer et d’analyser l’incidence de l’affection physique sur la santé mentale perçue et le déroulement du parcours professionnel. Parallèlement, un second niveau d’analyse consistera à étudier localement les relations entre les institutions en charge de ces questions : les Services de la Santé au Travail (SST) ayant une mission de conseil et d’alerte, les Maisons Départementales des personnes Handicapées (MDPH), qui portent la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), l’AGEFIPH en tant que financeur d’aides au maintien en emploi, et les organismes de placement spécialisés (Cap Emploi – SAMETH) qui se trouvent à l’interface entre salariés et employeurs, etc. Tout au long du contrat, le/la doctorant.e assumera également des
tâches de valorisation de la recherche (organisation de séminaires, mise en réseau avec les
partenaires sociaux-économiques, etc.). Pour l’ensemble de son travail, le/la doctorant.e
bénéficiera d’une dynamique d’équipe, caractérisée par la présence de chercheurs confirmés et d’un.e autre doctorant.e travaillant sur un second terrain.


SALAIRE INDICATIF (associé à l’indice correspondant à la personne recrutée)
1760 euros bruts mensuels.


QUALIFICATIONS ET COMPÉTENCES REQUISES :

  • Titulaire d’un diplôme de niveau 7 (master 2, DEA, DESS, dip. d’ingénieur, etc.) avec une note
    minimale de 14/20 au mémoire de master 2 ou équivalent.
  • Une formation en sociologie du travail et/ou de l’action publique sera bienvenue ;
  • Une connaissance attestée du secteur sportif et/ou des politiques de protection sociale sera un atout
  • De façon plus générale, seront considérées les aptitudes suivantes :
  • le sens de l’organisation, la réactivité et l’autonomie,
  • des capacités à travailler en équipe, à s’exprimer en public et à rédiger,
  • une bonne connaissance des méthodes qualitatives,
  • une bonne connaissance des outils d’analyse textuelle et du discours.
  • Le Permis B est souhaité

    INSCRIPTION ADMINISTRATIVE
    École doctorale TESC (Temps Espaces Sociétés Cultures) – UT2J
    Université Toulouse 2 Jean Jaurès
    Maison de la recherche
    5 allées Antonio Machado
    31058 Toulouse Cedex 9

    LABORATOIRE D’AFFECTATION
    Centre de Recherche Sciences Sociales Sports et Corps
    Université Toulouse III – F2SMH/STAPS – Pôle Sport
    118, route de Narbonne – 31062 TOULOUSE Cedex 9

    ENCADREMENT
    La thèse sera co-encadrée par E. Salaméro (MCF) & P. Terral (PR).

    DÉPÔT DES CANDIDATURES
    Un CV détaillé, une lettre de motivation comportant les premières intentions au regard du projet et des propositions concrètes, ainsi que les derniers relevés de notes et mémoires (ou rapports de recherche) réalisés sont à adresser à Madame Émilie SALAMÉRO – responsable scientifique du programme SPPT pour l’UT3 – avant le vendredi 27 novembre 2020 à 12h00 à l’adresse suivante : emilie.salamero@univ-tlse3.fr
    Un premier contact de manifestation d’intérêt est néanmoins demandé dans le plus bref délai.

    MODALITÉS DE RECRUTEMENT
    Une audition des candidat.e.s retenu.e.s à l’issue de la sélection sur dossiers aura lieu – soit en présentiel, soit par visio-conférence – le 4/12 décembre 2020 matin. Les modalités
    d’organisation de cette audition seront communiquées aux candidat.e.s retenu.e.s.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search