Portrait de Marie Dos Santos

Pouvez-vous vous présenter aux membres du réseau ? 

Je travaille sur la réduction des risques (RdR) en matière de drogues, avec un focus sur le point de vue des personnes sur les outils de RdR qu’elles utilisent et également sur les freins et blocages à la mise en place ou à la diffusion de ces outils, selon les contextes.

Actuellement, je suis post-doctorante au Sesstim au sein de l’équipe SanteRCom, qui mène des travaux en santé publique dans le domaine des maladies infectieuses et des addictions, et qui maintient un lien fort avec les associations communautaires.

Sur quoi avez-vous principalement travaillé ? Quels sont vos chantiers de recherche actuels ? 

Ma thèse porte sur les parcours de soin de personnes en traitement de substitution. En mobilisant la méthode biographique, j’ai analysé la manière dont la mise en récit modifie et impacte les processus de recomposition identitaire propre à l’engagement dans un parcours de soin.

En post-doctorat, j’ai poursuivi mes recherches sur la manière dont les personnes participent à la construction et/ ou s’approprient les outils de réduction des risques. J’ai mené des enquêtes sur des terrains très diversifiés : une recherche en prison sur la mise en place de programme d’échanges de seringues puis une étude sur la réduction des risques en milieu festif (sur la mise à disposition de techniques d’analyse de drogues, afin de permettre aux personnes de connaitre la composition des produits qu’ils consomment).

Actuellement, je m’intéresse aux pratiques d’injection à Marseille, une ville où les usagers de drogues par injection sont parmi les plus touchés par le VIH et le VHC, mais où il n’y a pas encore de salle de consommation à moindre risque.


Qu’est-ce qui vous a motivée à rejoindre le bureau du RT 19 en 2017, et quels sont vos projets pour le réseau ?

J’ai connu l’AFS lors de ma première année de doctorat, en 2013 pour ma toute première communication, puis j’ai rejoint le RT19 en 2017, alors que je venais de terminer ma thèse. Très curieuse de découvrir le fonctionnement du  RT, j’ai eu la chance de pouvoir me greffer à la nouvelle équipe en train de se constituer. Ma motivation à ce moment-là c’était vraiment de découvrir la sociologie de la santé en train de se faire et d’avoir accès à un espace de mise en collectif de la recherche. C’est dans cet esprit de travail collégial que j’ai participé à la construction des rencontres inter RT, avec le RT1, sur les pratiques participatives et coopératives en santé. Aujourd’hui, les échanges inter-RT autour de ce projet se poursuivent avec la publication d’un ouvrage.

Etre membre du bureau, c’est aussi pouvoir collectiviser nos inquiétudes sur l’évolution du monde la recherche et rendre visible notre engagement contre le projet de réforme de l’organisation de l’ESR.


Une lecture favorite ou un film à recommander aux lecteurs du carnet et aux amateurs de sociologie de la santé ? 

S’il faut retenir une lecture pour toute personne qui s’intéresserait à la sociologie de la santé et aux drogues, c’est évidemment Junky, de William Burroughs : une écriture corrosive et anti-conformiste, un texte qui raconte de l’intérieur le monde des drogues, des années 50, à travers une série de rencontres de New York à Mexico.

Plus récent, le film Mad love in New York, raconte l’histoire d’amour de deux jeunes écorchés qui vivent entre la rue et les refuges pour sans-abris. On découvre New York du point de vue de ces jeunes hobos modernes. Et la musique du film prolonge l’immersion dans cet univers 😉


Romain Juston Morival

Maître de conférences en sociologie à l'Université de Rouen Normandie (Laboratoire DySoLab-IRIHS) et chercheur affilié au Centre d'études de l'emploi et du travail (CEET / Cnam)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search